Partager
5 septembre 2021

Inauguration de l'Habitat évolutif pour seniors L'Adret


A Lancy, la nouvelle structure d’habitat évolutif pour seniors (HEPS) a été inaugurée entre le 1er et le 4 septembre. Projet novateur à Genève, L’Adret implique de nombreux partenaires et ouvre la voie à une société de longue vie inclusive. Ce complexe d’habitation offrant 150 logements, pour personnes dès l’âge AVS et pour étudiantes et étudiants, se situe dans le nouveau quartier de Pont-Rouge avec des habitations mixtes tant pour la classe moyenne que pour les personnes ayant besoin de davantage de soutien.

Initiatrice de ce projet, la Fondation communale pour le logement de personnes âgées (FCLPA) a voulu placer la personne âgée au centre d’un réseau en développant une organisation du travail des actrices et acteurs vers des prestations adaptées et évolutives à la personne en perte d’autonomie. C’est la structure qui doit s’adapter à la personne et non le contraire.

L’habitat est conçu de telle sorte qu’il permette d’accompagner les personnes âgées jusqu’au bout de leur parcours sur cette terre, tout en offrant des studios à loyers modérés à une trentaine d’étudiant.e.s. Deux appartements communautaires, une unité d’accueil temporaire de répit, un salon lavoir, un restaurant, un cabinet de physiothérapie et un centre médical apportent une diversité et une mixité sociale d’une grande richesse. Cerise sur le gâteau, le babillement des petits loups de la crèche (56 enfants) amène de la vie et fait danser le cœur des personnes âgées. Les habitant.e.s ont emménagé depuis quelques mois et on peut déjà constater que non seulement les seniors profitent du soutien des étudiant.e.s, mais que de leur côté les étudiant.e.s et les enfants de la crèche apprennent beaucoup de l’expérience de vie des aîné.e.s.

« L’Adret, la solidarité au cœur des générations » c’est le titre d’un film de présentation de cette structure qui se caractérise par le partenariat et les complémentarités. Habiter ce n’est pas juste résider : c’est investir un lieu de vie qui englobe l’espace public autant que l’espace privé. Ainsi, L’Adret s’ouvre à la vie sociale de tout un quartier et favorise les synergies entre actrices et acteurs des réseaux de soins pour développer des mesures de prévention du vieillissement problématique.

Ce projet a pu se réaliser avec le soutien de l’Etat et de la Ville de Lancy, grâce aussi à l’engagement de fondations et structures partenaires présentes lors de cette inauguration. L’événement a été l’occasion pour la FCLPA de sortir des sentiers battus en modernisant le cérémonial habituel. Ainsi, les traditionnels discours ont été remplacés par un film, projeté sur grands écrans, dans lequel les autorités cantonales et communales ont délivré leurs messages politiques, dont voici quelques extraits:

  • ANTONIO HODGERS, Conseiller d’État, Département du territoire (DT)

Ce type d’habitat évolutif pour seniors « est une innovation sociétale, dans les comportements et la manière d’appréhender notre rapport au troisième âge. Il faut donc dire que ces projets sont innovants et ne pas abandonner le terme à la seule technologie ».

  • MAURO POGGIA, Conseiller d’État, Département de la sécurité, de la population et de la santé.

« Nous ne pouvons pas prendre en charge la personne âgée de manière sectorielle. La vie n’est pas sectorielle, nous nous en rendons bien compte. Nous vivons avec tout ce que cela implique au niveau social, sanitaire, économique et culturel. Il faut que nous soyons tous partenaires du vieillissement en bonne santé de chaque personne. »

  • THIERRY APOTHELOZ, Conseiller d’État, Département de la cohésion sociale

« J’insiste beaucoup pour que Genève soit capable de porter des nouveaux projets innovants, qui bousculent un peu l’ordre établi pour amener à l’ensemble du canton de bonnes pratiques. En ce sens, L’Adret dans le quartier de Pont-Rouge a de véritables possibilités de nous offrir des exemples tout à fait pertinents. (...) C’est aussi la force de celles et ceux qui portent le projet de L’Adret que d’y croire et de montrer que les choses sont possibles. »

  • SALIMA MOYARD, Conseillère administrative de la Ville de Lancy, Dicastères social, travaux, administration

« En permettant aux seniors de ne déménager qu’une fois dans un logement évoluant au rythme de leur situation personnelle, le concept d’habitat évolutif pour seniors de L’Adret est à mon avis un beau projet pilote, qui peut répondre aux besoins de la personne âgée aujourd’hui. (...) Nous devons sortir des réflexions en silo, thématique par thématique, et nous centrer sur les besoins de la personne tout au long de sa vie. »

(Communiqué HEPS)