Skip to content

Vie en EMS

La vie ne s’arrête pas à la porte de l’EMS.

L’entrée dans une structure de soins de longue durée constitue une transition importante dans le parcours de vie d’une personne, qui peut être vécue comme une rupture. C’est pourquoi il est important de visiter l’EMS auparavant et de le choisir selon ses attentes, son mode de vie, le quartier ou la région dans lequel il se situe.

Conformément aux valeurs contenues dans la Charte éthique de la Fegems, les établissements s’engagent à assurer le bien-être, le confort et la sécurité des résidantes et résidants et à réduire les inévitables contraintes liées à la vie en collectivité.

L’objectif est de permettre aux personnes accueillir de maintenir l’essentiel de leur environnement familier: famille, amis, meubles, objets préférés et parfois aussi animal de compagnie. Les collaboratrices et collaborateurs conjuguent leurs efforts et leurs compétences pour encourager les relations sociales et les rencontres, proposer de nouvelles activités et favoriser le maintien de l’autonomie des résidantes et résidants.

L'accueil

Que ce soit depuis la maison ou l’hôpital, les équipes de tous les établissements ont à cœur d’accueillir la personne, de l’aider à préparer ce passage avec soin et de faciliter les changements qu’implique la vie en collectivité. Que ce soit la directrice ou l’animateur, l’aide-soignant ou l’infirmière cheffe, chacune et chacun de son point de vue, explique et raconte la vie dans l’établissement, écoute et rassure, aide à choisir la bibliothèque, l’armoire ou le fauteuil… L’accueil est un moment clé pour la vie future en EMS, qui mérite donc la meilleure attention.

Le chez-soi

En EMS, la chambre est le lieu de l’intimité et de l’espace privé. Elle est un nouveau chez-soi. C’est le lieu refuge d’une nouvelle vie en collectivité. C’est aussi l’endroit où se construit une relation particulière entre le personnel et la résidante ou le résidant qui y reçoit les soins appropriés, dans le respect de ses désirs et de ses choix.

Les repas

Le repas est un moment essentiel de la journée. Il répond naturellement à des besoins, du point de vue de la santé des résidant·es. Mais surtout, il représente un moment de plaisir, de convivialité et de partage. Du petit-déjeuner, que l’on peut avoir envie de prendre seul dans l’intimité de sa chambre, aux fêtes qui marquent les saisons, les anniversaires ou les pratiques culturelles, il existe toutes sortes de moments où le repas est sujet ou prétexte à la rencontre. Autour du déjeuner ou du dîner se créent des possibilités de tisser des liens avec le quartier, l’école d’à côté, la famille et les proches. L’EMS est aussi parfois une table pour les personnes âgées vivant seules à leur domicile. En EMS, les repas constituent un défi relevé par l’imagination et la créativité des équipes, qu’il s’agisse de la cuisine, de l’intendance ou du personnel soignant.

Les envies

Les journées des résidant·es sont rythmées par des moments différents. Il s’agit de permettre à chacun·e de trouver un bien-être et une satisfaction dans l’échange, dans l’activité ou le « farniente », en lien avec son histoire de vie et ses capacités physiques et psychiques. L’animation peut prendre des formes très diverses et évolue en fonction des désirs et des possibilités liés au grand âge. Sortie au théâtre, thé dansant, échange autour des récits de vie, pratique artistique ou simple qualité de présence et d’écoute… Les équipes d’animation mêlent les pratiques d’animation socio-culturelles reconnues à de nouvelles manières d’accompagner, de façon à rencontrer chacun·e là où il est. C’est là qu’intervient le travail en interdisciplinarité au sein des équipes, qui contribue à la création d’un environnement social, culturel et affectif de qualité.

Les soins

Soigner, c’est accompagner chaque personne globalement et dans la durée, dans le respect de son bien-être, de sa dignité et de ses croyances. Les soins se caractérisent à la fois par des actes médicaux et infirmiers, nécessitant des connaissances particulières dans le domaine gériatrique, et par une forte composante humaine et relationnelle. Il s’agit non seulement d’être à l’écoute des demandes des résidant·es, savoir les percevoir lorsqu’elles sont à peine formulées, mais aussi trouver les bonnes manières d’y répondre. La notion de soins est large en EMS. Elle est incarnée par de multiples professionnel·les.